Organisation de la fin de l’année scolaire

Cher(e)s élèves du secondaire,
Chers parents,
Cher(e)s professeur(e)s,
En fonction de la prolongation ou non de la suspension des cours au-delà du 19 avril, notre ministre de l’enseignement a envisagé plusieurs scénarios pour cette fin d’année scolaire. Veuillez trouver ci-dessous son communiqué de presse.
Je vous tiendrai évidemment informés de la date de reprise, de l’organisation des cours et examens, du calendrier de cette fin d’année scolaire, de la remise des bulletins,… dès que possible!
D’ici là, portez-vous bien, prenez soin de vous et de vos proches et passez une belle journée ensoleillée malgré le confinement ☀️
Sylvie Demeersseman

🗣 Le Gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles et la Ministre de l’Éducation Caroline Désir ont défini différents scénarios pour organiser la fin de l’année scolaire, en fonction de la prolongation ou non de la suspension des cours au-delà de la date du 19 avril 2020.
Il s’agit principalement de :
➡ Prendre attitude sur les évaluations externes communes certificatives 2020.
➡ Évaluer les balises de la circulaire 7515 (continuité des apprentissages) en fonction des réalités de terrain et de l’évolution de la situation.
🖍️ Les évaluations externes communes certificatives 2020 (CEB, CE1D et CESS) 🖍
Le Gouvernement a pris acte de l’analyse effectuée par les services de l’administration et des avis exprimés par les acteurs de l’enseignement concernant les difficultés significatives que générerait le maintien des épreuves externes si la suspension des leçons était prolongée au-delà du 19 avril prochain.
Ces difficultés peuvent être résumées comme suit :
🖇 en raison des matières non vues et du manque de pratique, les épreuves risquent de ne pas être adaptées au niveau de la majorité des élèves. Il apparaît en outre impossible de modifier le contenu des épreuves, par exemple en retirant certaines questions qui porteraient sur de la matière non vue puisque les apprentissages ne sont pas abordés dans le même ordre dans toutes les écoles ;
🖇 le temps normalement consacré par les élèves à passer ces épreuves pourrait dès lors plutôt être mis à profit pour récupérer le temps d’apprentissage perdu.
✅ Compte tenu de ces éléments et des aménagements qui seront nécessaires dans l’accueil des élèves au moment de la reprise des leçons (remise à niveau des élèves, mise en place de modalités organisationnelles adaptées aux règles sanitaires, etc), le Gouvernement sur proposition de la Ministre de l’Éducation, Caroline Désir, a validé les deux scénarios suivants:
🔸 1/ En cas de reprise des cours le 20 avril 2020: Rien ne change dans l’organisation des épreuves certificatives. Celles-ci sont maintenues.
 
🔸 2/ En cas de reprise des cours au-delà du 20 avril 2020: Les épreuves certificatives externes sont annulées.
 
Dans ce second scénario, il appartiendra aux conseils de classe de se prononcer sur la réussite des élèves et l’octroi des certificats sur base de leur travail régulier.
✅ Complémentairement, il sera demandé aux écoles et aux équipes éducatives de:
🖇 Favoriser la poursuite les apprentissages jusqu’au 26 juin, sans préjudice de l’organisation des jurys et des conseils de classe qui se dérouleront dans la foulée et ce jusqu’au 30 juin.
🖇 Eviter de concentrer les évaluations sommatives sous forme d’une session de fin d’année et d’assurer que celles-ci ne portent que sur des matières qui ont été enseignées en classe, en ce compris dans les années concernées par le CEB, le CE1D et le CESS ;
🖇 Veiller à l’application de balises pour encadrer les conditions de réussite dans l’optique d’assurer le respect d’un principe d’équité et d’éviter de préjudicier les élèves dans la poursuite de leur parcours scolaire ; complémentairement, les procédures de recours seront adaptées à la situation. 
 
Ces recommandations aux écoles et le contenu précis des balises envisagées seront rapidement concertés avec les fédérations de pouvoirs organisateurs, les fédérations d’associations de parents et les organisations syndicales.
🖍️ La continuité des apprentissages 🖍
Si la suspension des cours devait être prolongée au-delà du 19 avril, les établissements scolaires devront prolonger les consignes de la circulaire 7515, à savoir l’obligation de n’aborder dans le cadre des cours à distance que des matières qui ont déjà été vues en classe, dans une logique de remédiation – consolidation – dépassement, tout en invitant plus clairement les enseignants qui ne l’ont pas encore fait à :
🖇 Maintenir un lien social autour des apprentissages avec leurs élèves ;
🖇 Déterminer, au sein du groupe-classe, les élèves qui devront faire l’objet d’un suivi plus spécifique au moment de la reprise des leçons.
Toutefois, il convient de préparer dès à présent l’hypothèse d’une prolongation du confinement au-delà du 30 avril. Dans cette hypothèse, la réflexion sur les conditions dans lesquelles de nouveaux apprentissages pourraient éventuellement être abordés doit être poursuivie pour les élèves du 3ème cycle du secondaire et en particulier ceux de dernière année, en tenant compte des particularités des différents types d’enseignement. La réflexion sera menée en concertation avec les acteurs de l’enseignement.
👏 La Ministre de l’Éducation Caroline Désir tient à remercier l’ensemble des acteurs de l’enseignement pour le rôle essentiel qu’ils jouent dans la gestion de cette crise sanitaire.